Archive for Eric Rohmer

15 juin 2010

L’Amour l’après-midi

No Comments Eric Rohmer

Affiche du film

L’Amour l’après-midi
Film d’Eric Rohmer – France – 1972

Réalisation : Eric Rohmer
Producteur : Barbet Schroeder, Pierre Cottrell – Les Films du Losange
Scénario : Eric Rohmer
Photographie : Nestor Almendros, Jean-Claude Rivière, Philippe Rousselot
Son : Jean-Pierre Ruh
Monteur : Cécile Decugis, Martine Kalfon
Décorateur : Nicole Rachline
Musique : Arié Dzierlatka
Costumier : Daniel Hechter
Avec : Bernard Verley, Zouzou, Françoise Verley, Daniel Ceccaldi, Malvina Penne, Babette Ferrier, Tina Michelino, Jean-Louis Livi, Pierre Nunzi, Irène Skobline, Frédérique Hender, Claude-Jean Philippe, Claude Bertrand, Silvia Badesco, Sylvaine Charlet, Daniele Malat, Suze Randall, …

Résumé
La vie parfaitement réglée de Frédéric s’écoule agréablement. Marié à la femme qu’il aime, père d’une adorable petite fille, il a monté avec un collègue un cabinet d’affaires florissant. Il a même du temps libre pour lire ou observer les joies parisiennes. Une après-midi, Chloé, l’ex-fiancée de son meilleur ami, débarque dans son bureau après plusieurs années de silence. Elle mène une vie bohème à l’opposé de celle Frédéric. Même si d’emblée, il se montre froid et distant, Chloé ne semble pas souffrir de son accueil. Elle revient régulièrement et, peu à peu,  s’impose en récréation attendue dans le quotidien monotone de Frédéric. Un après-midi, il se retrouve dans sa chambre de bonne.

© Les Films du Losange

Zouzou (Chloé)

Bernard Verley (Frédéric)

Avis 3.00 sur 5
[?]
01 juin 2010

Ma nuit chez Maud

No Comments Eric Rohmer

Affiche du film

Ma nuit chez Maud
Film d’Eric Rohmer – France – 1969
Sélection – Festival de Cannes 1969
Sélection Officielle – Festival de New York 1969
Prix du Meilleur Scénario – New York Film Critics Circle 1970Nominé aux Oscars – Catégorie Meilleur film étranger 1970

Réalisation : Eric Rohmer
Producteur : Pierre Braunberger – Les Films du Losange
Scénario : Eric Rohmer d’après l’oeuvre originale d’Alfred de Graaf
Photographie : Nestor Almendros
Son : Jean-Pierre Ruh
Monteur : Cécile Decugis
Décorateur : Nicole Rachline
Musique :
Avec : Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian, Marie-Christine Barrault, Antoine Vitez, Anne Dubot, Guy Léger, Léonide Kogan, Marie Becker, Marie Claude Rauzier, …

Résumé
Après plusieurs années passées à l’étranger, Jean-Louis, un ingénieur installé depuis à Clermont-Ferrand, aspire au calme et à l’étude. A l’église où il se rend chaque dimanche, il remarque une jeune femme blonde qui lui plaît et décide qu’elle sera sa femme. Dans un restaurant de la ville, Jean-Louis retrouve par hasard Vidal, un vieil ami de lycée, devenu professeur de philosophie à la faculté de Clermont-Ferrand. Le soir de Noël, celui-ci le convie chez Maud. Médecin et divorcée, la brune Maud, belle, fascinante et libre, ne semble pas insensible au charme de Jean-Louis.

© Les Films du Losange

Françoise Fabian, Jean-Louis Trintignant (Maud, Jean-Louis)

Françoise Fabian, Jean-Louis Trintignant (Maud, Jean-Louis)

Marie-Christine Barrault, Jean-Louis Trintignant (Françoise, Jean-Louis)

Françoise Fabian, Antoine Vitez (Maud, Antoine Vidal)

Avis 4.00 sur 5
[?]
15 mai 2010

Prochainement…

No Comments Eric Rohmer

Avis 4.00 sur 5
[?]
11 mai 2010

Conte d’automne

No Comments Eric Rohmer

Affiche du film

Conte d’automne
Film d’Eric Rohmer – France – 1998

Réalisation : Eric Rohmer
Producteur : Les Films du Losange
Scénario : Eric Rohmer
Photographie : Diane Baratier
Son : Pascal Ribier
Monteur : Mary Stephen
Musique : Claude Marti, Gérard Pansanel, Pierre Peyras, Antonello Salis
Avec : Marie Rivière, Béatrice Romand, Alain Libolt, Didier Sandre, Alexia Portal, Stéphane Darmon, Aurélia Alcais, Mathieu Davette, Yves Alcaïs, …

Résumé
Magali, viticultrice de 45 ans, se sent isolée dans sa campagne depuis que son fils et sa fille sont partis. Une de ses amies, Isabelle, lui cherche à son insu un mari à l’aide de petites annonces. D’autre part, Rosine, la petite amie de son fils, veut lui présenter son ancien professeur de philosophie, Etienne, avec qui elle a eu une liaison. C’est au mariage de la fille d’Isabelle que les deux hommes doivent lui être présentés. Etienne déplait d’emblée à Magali, sans rien connaître des manœuvres de son amie, elle est tout de suite attirée par l’homme de l’annonce : Gérald.

© Les Films du Losange

Marie Rivière et Béatrice Romand (Isabelle, Magali)

Alexia Portal et Didier Sandre (Rosine, Etienne)

Alain Libolt (Gérald)

Marie Rivière et Béatrice Romand (Isabelle, Magali)

Avis 4.00 sur 5
[?]
06 avr 2010

Conte d’été

No Comments Eric Rohmer

Affiche du film

Conte d’hiver
Film d’Eric Rohmer - France – 1996
Sélection Oficielle – Festival de Berlin 1996

Réalisation : Eric Rohmer
Producteur : Les Films du Losange
Scénario : Eric Rohmer
Photographie : Diane Baratier
Son : Pascal Ribier
Monteur : Mary Stephen
Musique : Philippe Eidel, Sebastien Erms
Avec : Melvil Poupaud, Amanda Langlet, Aurélia Nolin, Gwenaëlle Simon, …

Résumé
A Dinard, pendant les vacances d’été, Gaspard attend Léna. Il rencontre Margot, une étudiante en ethnologie qui travaille comme serveuse dans un restaurant pour se faire un peu d’argent. Dans une soirée où Margot l’entraîne, il fait la connaissance de Solène. Léna arrive enfin à Dinard. Entre les trois, le cœur de Gaspard balance-t-il vraiment ?

© Les Films du Losange

Melvil Poupaud (Gaspard)

Melvil Poupaud, Amanda Langlet (Gaspard et Margot)

Aurelia Nolin, Melvil Poupaud (Léna et Gaspard)

Gwenaëlle Simon, Melvil Poupaud (Solène et Gaspard)

Avis 3.00 sur 5
[?]
20 mar 2010

Eric Rohmer

No Comments Eric Rohmer

Eric Rohmer (@Stéphane Macé de Lépinay)

Éric Rohmer (de son vrai nom Maurice Henri Joseph Schérer) est un réalisateur de cinéma  français, né à Tulle  (Corrèze) le 21 mars 1920 et mort le 11 janvier 2010 à Paris. Il est le frère du philosophe René Schérer et le père du journaliste français René Monzat.

Rohmer est d’abord professeur de lettres, germaniste  et écrivain. Il publie un roman, Élisabeth, en 1946, sous le pseudonyme de Gilbert Cordier.

Rohmer écrit ensuite pour différentes revues, et fonde La Gazette du cinéma où il fait la connaissance de Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, François Truffaut, ou encore Claude Chabrol — avec lequel il signe en 1957 un livre sur Alfred Hitchcock.

Ce groupe se dirige d’abord vers la critique, au sein des Cahiers du cinéma, dont Rohmer devient rédacteur en chef de 1957 à 1963.

Ils vont rapidement fonder ce qui deviendra « la Nouvelle Vague ». En 1959 il réalise son premier long-métrage, Le Signe du lion, produit par Claude Chabrol, un film à l’aspect très novateur (étonnant, pour l’époque, dans ses digressions et son sens du rythme lent), sorti sans grand succès trois ans plus tard. En 1963 Barbet Schroeder, crée la société Les Films du Losange, qui produira la majorité de ses films (les trois derniers long métrages seront produits par La Compagnie Eric Rohmer).

La même année, il entame un cycle de six films baptisé Contes Moraux. Ce sont des intrigues sentimentales sur des thèmes chers au cinéaste (l’amour et le hasard, le destin), sur un canevas commun : le choix de la femme, la tentation de l’infidélité puis le retour vers l’élue. Son style fera aussi sa marque, entre profondeur, raffinement et légèreté. Les dialogues y sont souvent sophistiqués et très littéraires. Sa direction d’acteur est assez épurée et sa mise en scène simple et efficace. Ma nuit chez Maud (1969), et Le Genou de Claire (1970, Prix Louis-Delluc) sont particulièrement remarqués.

À noter que pour des raisons de production, le troisième conte, Ma Nuit chez Maud, fut tourné en 1969 après le quatrième La Collectionneuse en 1967.

Les Comédies et Proverbes forment le deuxième grand cycle, où chaque film illustre à sa manière une phrase tirée de la sagesse populaire, inventée pour les besoins de la cause le cas échéant.

Dans cette série, Le Rayon vert (1986), film en partie improvisé obtient le Lion d’or à Venise

Les années 1990 sont marqués par les Contes des quatre saisons, dans lesquels le cinéaste poursuit son exploration des jeux et des hasards amoureux.

Simultanément, il réalise des films hors de ses séries, comme La Marquise d’O (1976, d’après Heinrich von Kleist), Perceval le Gallois (1979, d’après Chrétien de Troyes) ou les 4 aventures de Reinette et Mirabelle (1987).

Rohmer est un exemple parfait du cinéma d’auteur à la française écrivant seul ses scénarios, qu’ils soient originaux ou adaptés d’œuvres littéraires comme La Marquise d’O (1976) ou Perceval le Gallois (1978).

Il choisit souvent de jeunes comédiens inconnus mais fait aussi appel à des acteurs confirmés comme Jean-Louis Trintignant (Ma nuit chez Maud, 1969) ou André Dussollier (Le Beau Mariage, 1982).

Éric Rohmer a révélé les comédiens Arielle Dombasle, Pascal Greggory et Fabrice Luchini.

Rohmer est resté très discret sur sa vie privée et a continué, jusqu’à sa mort, une carrière intense. Il a un fils, le journaliste René Monzat.

Il meurt à 89 ans, le 11 janvier 2010, et est inhumé le 19 janvier 2010 à Paris, au cimetière du Montparnasse. De nombreuses personnalités du cinéma assistent à ses obsèques, notamment Arielle Dombasle et Fabrice Luchini, qu’il a fait tourner dans plusieurs films.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Éric Rohmer de Wikipédia en français (auteurs)

Toute la filmographie sur IMDb

Avis 3.50 sur 5
[?]
16 mar 2010

Conte d’hiver

No Comments Eric Rohmer

Affiche du film

Conte d’hiver
Film d’Eric Rohmer – France – 1992
Sélection Oficielle – Festival de Berlin 1992

Réalisation : Eric Rohmer
Producteur : Les Films du Losange
Scénario : Eric Rohmer
Photographie : Luc Pagès
Son : Pascal Ribier
Monteur : Mary Stephen
Musique : Sebastien Erms
Avec : Charlotte Very, Frédéric Van Den Driessche, Michel Voletti, Hervé Furic , Ava Loraschi, Christiane Desbois, …

Résumé
Félicie a rencontré Charles pendant d’insouciantes vacances en Bretagne. Ils se sont aimés mais, à la suite d’un lapsus idiot, se sont perdus de vue. Félicie est maintenant maman d’une petite fille de quatre ans, Elise, la petite fille de Charles. Coiffeuse à Belleville, elle partage sa vie entre la maison de sa mère et l’appartement de Loïc, son petit ami bibliothécaire. Maxence, le patron du salon de coiffure, est aussi son amant. Elle prend la décision de quitter Loïc pour aller s’installer avec Maxence à Nevers. En fait elle n’aime ni l’un ni l’autre et se laisse aller au souvenir du père de sa fille. Parfois dans la rue, dans le métro, elle dévisage les passants, dans l’espoir de le reconnaître.

© Les Films du Losange

Charlotte Very, Michel Voletti (Félicie et Maxence) © Les Films du Losange

Charlotte Very, Frédéric Van den Driessche (Félicie et Charles) © Les Films du Losange

Charlotte Very, Hervé Furic (Félicie et Loïc) © Les Films du Losange

Avis 3.00 sur 5
[?]